Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
SCIENCES

Découverte d’une exoplanète gazeuse en passe de « se volatiliser »

Grâce au télescope spatial Hubble de la NASA, des astronomes viennent de découvrir une géante gazeuse ayant déjà perdu plus d’un tiers de sa masse depuis sa naissance. L’exoplanète GJ 3470b subit une perte extrêmement importante de matière à cause de la proximité de son étoile qui chauffe, accélère, et fait s’échapper son gaz atmosphérique, car la planète n’est pas assez massive pour le retenir.

Ces travaux ayant impliqué des chercheurs CNRS de l’Institut d'astrophysique de Paris (Sorbonne Université/CNRS) et du Groupe de spectrométrie moléculaire et atmosphérique (CNRS/Université de Reims Champagne-Ardenne) permettent de mieux comprendre la rareté de ce que l’on nomme les Neptunes chaudes, des géantes gazeuses d’une taille équivalente à celle de Neptune orbitant très près de leur étoile.

En effet, parmi les planètes proches de leur étoile, les astronomes observent majoritairement des planètes gazeuses de la taille de Jupiter ou des planètes rocheuses à peine plus grosses que la Terre. Les Neptunes chaudes seraient trop près de leur étoile et pas assez massives pour retenir leur enveloppe gazeuse : elles seraient donc condamnées à la perdre totalement. Ainsi, dans quelques milliards d’années, il est possible que GJ 3470b ne soit plus réduite qu’à son cœur rocheux. Ces résultats ont été publiés le 13 décembre 2018 dans la revue Astronomy & Astrophysics.

 

Contact (didier.stein @ sorbonne-universite.fr)

 

Crédit photo : Astrophysics.
Vue d'artiste de l'évaporation de GJ3470b. Le nuage de gaz entourant la planète occulte une partie de la lumière de l'étoile.
©NASA, ESA, A.Feild (STScI)

31/01/19

Traductions :

    Chiffres clés

    La faculté des Sciences et Ingénierie compte :
    72 laboratoires de recherche
    21 fédérations de recherche
    19 départements de formation
    4 observatoires - l'Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Roscoff - l'Observatoire...

    » Lire la suite

    Contact

    Direction de la Recherche et de la Valorisation

    Bruno BACHIMONT

     

    Contact

    Chargé (es) de Développement et de Partenariats.

    Ils accompagnent les directeurs d’unités et les chercheurs dans la recherche de financement, la mise en œuvre de collaborations et, en lien avec la SATT Lutech, dans les activités de transfert

    • Informatique : Jules ESPIAU DE LAMAESTRE (jules.espiau_de_lamaestre @ upmc.fr)
    • Ingénierie : Laurène EL BAHHAJ (laurene.el_bahhaj @ upmc.fr)
    • Maths/Physique : Olivia LEROY (olivia.leroy @ upmc.fr)
    • Chimie/Biologie : Laurène EL BAHHAJ (laurene.el_bahhaj @ upmc.fr)
    • Stations marines : Anaïs DESCLOS (anais.desclos @ upmc.fr)
    • Environnement : Anna LOURANTOU-PARIS (anna.lourantou-paris @ upmc.fr)

    Women in chemistry

    23/04/19