Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
SCIENCES

Energie, matière et Univers

Nouveaux matériaux, produits plus respectueux de l’environnement, procédés moins polluants et moins consommateurs en énergie ; la chimie est un des leviers majeurs du développement durable. Les nanosciences sont également un domaine où les applications sont nombreuses, la conception de l’ordinateur du futur constituant l’horizon de recherche de la physique quantique.

 

Le pôle Énergie, matière et Univers regroupe tous les domaines de la physique, de l’astrophysique à la physique des particules et tous les domaines de la chimie, ainsi qu’une forte interface dans la recherche sur les matériaux.

Nouveaux matériaux innovants

Les recherches sur les nanoparticules et les couches ultraminces, les matériaux nanoporeux et leurs propriétés chimiques, optiques, acoustiques et magnétiques, le développement de nouvelles stratégies de synthèse permettront de découvrir de nouveaux matériaux innovants, qui déboucheront sur de nombreuses applications industrielles. Elles concernent d’ores et déjà les domaines de l’environnement, la santé, l’énergie et les techniques de l’information. Les études dédiées aux nanomatériaux mobilisent le très fort potentiel théorique et expérimental de l’Sorbonne Université en physico-chimie des surfaces.

Chimie pour le développement durable

Une des fonctions essentielles de la chimie consiste à découvrir de nouvelles molécules et substances et de nouveaux matériaux. La discipline s’oriente aujourd’hui largement vers le développement d’une chimie intégrant le principe d’éco-conception, où les paramètres environnementaux sont pris en considération dès la réalisation des objets moléculaires fonctionnels. Une production respectueuse de l’environnement peut être assurée par la diminution de l’énergie utilisée, par l’économie d’atomes et du nombre d’étapes réactionnelles. Cette chimie douce privilégie notamment la catalyse (hétérogène, homogène ou enzymatique), domaine largement couvert à l’Sorbonne Université.

Une contribution essentielle à la culture scientifique moderne

Les laboratoires rattachés au pôle jouent un rôle de premier plan dans un grand nombre de projets relatifs à la compréhension de la structure de l’Univers et de la matière. Ces axes de recherche dans le domaine de la physique des hautes énergies et des astroparticules constituent une contribution essentielle à la culture scientifique moderne. Par ailleurs, l’astrophysique et la cosmologie combinent les développements instrumentaux, les travaux théoriques, la modélisation et l’observation.

29/12/17

Dans cette rubrique

Traductions :

Chiffres clés

La faculté des Sciences et Ingénierie compte :
79 laboratoires de recherche
21 fédérations de recherche
22 départements de formation
4 observatoires - l'Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Roscoff - l'Observatoire...

» Lire la suite

8 médaillés CNRS à la faculté des Sciences et Ingénierie

Le 15 mars 2018, le CNRS a annoncé les noms des lauréats 2018. Parmi les nouveaux talents du CNRS, 8 médaillés issus de la faculté des Sciences et Ingénierie. Ce succès est également celui des Unités Mixtes de Recherche.

» Lire la suite

Contact

Coordination du pôle énergie, matière et Univers :

- Laurence Rezeau (laurence.rezeau @ lpp.polytechnique.fr)
- Pascal Vincent (pascal.vincent @ upmc.fr)
- Bernard Perrin (bernard.perrin @ upmc.fr)
- Thibaud Coradin (thibaud.coradin @ upmc.fr)
- Stéphane Carniato (stephane.carniato @ upmc.fr)

Energie, matière et Univers

  • 1050 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 590 personnels d'appui à la recherche
  • 700 doctorants
  • 35 unités de recherche
  • 7 écoles doctorales