Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
SCIENCES

Observatoire océanologique de Roscoff

 

La station biologique de Roscoff est un centre de recherche et d’enseignement en biologie marine et en océanologie situé sur la côte nord de la Bretagne. Elle dépend de Sorbonne Université, du CNRS et de l’INSU.

 

Trois laboratoires Sorbonne Université sont rattachés à la station biologique :

 

Activités de recherche :

Les recherches menées à la station biologique de Roscoff portent sur de nombreux domaines de la biologie marine et de l’océanologie. Elles couvrent quatre grandes thématiques :

- l’étude des organismes marins et des écosystèmes ; 
- la compréhension des processus d’adaptation et d’évolution ; 
- le développement de nouveaux modèles biologiques ; 
- la recherche de molécules actives (enzymes et produits naturels) pour des applications médicales par exemple.

Les programmes de recherche développés dans les quatre unités de recherche font appel à la biologie moléculaire et cellulaire, la biologie des organismes et des populations, l’écologie et utilisent les dernières avancées techniques en génomique, biophysique et chimie. Les organismes marins étudiés sont le phytoplancton eucaryote et procaryote, les macroalgues et les invertébrés. Les travaux se concentrent plus particulièrement sur le cycle cellulaire de l’oursin, la biochimie et le développement des algues brunes et rouges, l’écophysiologie de la faune hydrothermale, la diversité du phytoplancton et du zooplancton, l’évolution et la génétique des populations, l’écologie benthique. En chimie marine, des recherches sont menées sur les traceurs chimiques pour comprendre les phénomènes de circulation océanique des masses d’eau.

 

 

Equipes et thématiques de recherche :

La station biologique de Roscoff comprend quatre unités de recherche :
- UMR- 8227 - Laboratoire de Biologie Intégrative des modèles marins 
- UMR 7144 "Adaptation et diversité en milieu Marin"
- Biologie évolutive et écologie des algues - UMI 3614
- USR 3151 : Phosphorilation de protéines et pathologies Humaines ( CNRS)

 

L’observation du milieu côtier :

Reconnue Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) depuis 1985 par l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU), la Station Biologique de Roscoff réalise une mission d’observation du littoral dans le cadre des réseaux nationaux suivants : 
le Service d’Observation du Milieu Littoral (SOMLIT). Ce service regroupe sept stations marines. Il réalise des séries d’observations à long terme sur les côtes de la Manche, de l’Atlantique et de la Méditerranée pour différents paramètres hydro-climatiques afin de mieux comprendre l’impact des changements climatiques et des activités humaines sur le fonctionnement des écosystèmes.
- le réseau REBENT. Coordonné par l’Ifremer, il est dédié à la surveillance des écosystèmes benthiques. Les études fournissent des données références pour évaluer les changements naturels ou induits par l’activité humaine. www.sb-roscoff.fr/site/observatoire.html .

 

La formation :

La station biologique de Roscoff est l’un des trois sites de formation délocalisés de l’Sorbonne Université. Les étudiants de licence professionnelle et de master viennent suivre sur le campus de Roscoff des unités d’enseignement dans les domaines suivants : biologie cellulaire, génétique, sciences du végétal, physiologie, écologie marine, biodiversité.
Plus d’information sur l’enseignement à la Station Biologique de Roscoff

 

 

Partenariats scientifiques nationaux :

  • Principaux partenaires de recherche : Université de Bretagne Occidentale, Ifremer, Muséum National d’Histoire Naturelle etc.
  • Membre fondateur du pôle de compétitivité « Mer » reconnu par l’Etat comme l’un des pôles de compétitivité à vocation mondiale ;
  • Membre fondateur de l’Europôle Mer, pôle de recherche européen regroupant les principaux acteurs de Bretagne occidentale en matière de recherche, de formation, de valorisation et de diffusion scientifique dans le domaine des sciences et techniques de la mer ;
  • Membre du Cancéropôle Grand Ouest, qui rassemble les établissements de recherche sur le cancer dans le Grand Ouest,
  • Membre fondateur de OUEST-genopole®, qui oeuvre pour le développement de la génomique et de la post-génomique.

 

Partenariats scientifiques internationaux :

  • Coordinateur du réseau d’excellence européen Marine Genomics Europe : ce réseau rassemble 45 institutions de recherche dans toute l’Europe ; objectif : renforcer les synergies européennes et développer les recherches basées sur les approches de la génomique pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes et la biologie des organismes marins.
  • Partenaire de l’Université Pontificale du Chili dans le cadre du Laboratoire International Associé « Dispersal and Adaptation in Marine Species (DIAMS) » ; objectif du programme : étudier les processus biologiques affectant la distribution et la diversité des espèces et des populations ; analyser l’influence sur ces processus des changements climatiques et de l’activité humaine dans les eaux marines côtières.
  • Partenaire des réseaux d’excellence européens : Marbef (93 organismes de recherche partenaires). Thématique : biodiversité marine. Eur-Océans (66 organismes de recherche partenaires). Thématiques : changements globaux et fonctionnement des écosystèmes marins pélagiques.

 

Principaux équipements :

  • Plateformes techniques consacrées aux programmes de recherche en génomique marine : séquençage, bioinformatique spectrométrie de masse, transcriptomique. Ces plateformes labellisées par le Genopôle pour la partie séquençage et bioinformatique sont ouvertes aux équipes de recherche partenaires de OUEST-genopole® dans le cadre de leurs projets de séquençage à moyen et haut débit .
  • Equipements dédiés à la biologie et la chimie structurales
  • Accès à la mer. Le service mer et observation dispose d’un navire océanographique côtier de 12 m équipé de matériel scientifique embarqué. Les moyens à la mer du service (navire, plongée subaquatique, utilisation des aquariums) peuvent, à la demande, être mis à disposition des scientifiques accueillis à la station biologique de Roscoff.
    Il assure par ailleurs la récolte de modèles biologiques pour communauté scientifique. Les organismes peuvent être demandés sur le site http://www.sb-roscoff.fr/ModBiol
  • Fonds documentaire spécialisé dans les sciences de la mer comprenant plus de 7000 monographies et 1300 collections de périodiques. Accès en ligne
  • Accueil scientifique et centre de conférences. La station biologique a une longue tradition d’accueil de chercheurs, d’enseignants et d’étudiants de toutes nationalités. Elle met à leur disposition les équipements leur permettant de travailler dans les meilleures conditions : laboratoires individuels équipés en eau de mer courante, moyens à la mer. Son centre de conférence labellisé par le CNRS offre tous les services et la capacité hôtelière nécessaires à l’accueil de colloques scientifiques : auditorium, salles de réunion, restauration, location de chambres ou studios. Voir le site web

 

Mots clés : Sciences agronomiques et écologiques, biologie marine.

 

Contacts :

- Adresse : Place Georges Teissier, BP 74, 29682 Roscoff cedex
- site web : http://www.sb-roscoff.fr/

Directeur : KLOAREG Bernard, tél. 02 98 29 23 05, mél. kloareg @ sb-roscoff.fr
Contact communication : GUICHOUX Marielle, tél. 02 98 29 23 02, mél. guichoux @ sb-roscoff.fr

Marielle Guichoux - 09/03/18

Traductions :

Chiffres clés

La faculté des Sciences et Ingénierie compte :
79 laboratoires de recherche
21 fédérations de recherche
22 départements de formation
4 observatoires - l'Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer - l'Observatoire océanologique de Roscoff - l'Observatoire...

» Lire la suite

Contact

Directeur de la Recherche et de la Valorisation

Bruno BACHIMONT

 

Contact

Chargé de mission recherche

En cours de recrutement

 

Chargée de mission valorisation

Barbara Van DOOSSELAERE (barbara.vandoosselaere @ sorbonne-universite.fr)

Contact

Coordination du pôle Terre vivante et environnement :


- Sébastien Duperron (sebastien.duperron @ upmc.fr) 
- Julien Gasparini (julien.gasparini @ upmc.fr)
- Marie-Noëlle Houssais (marie-noelle.houssais @ upmc.fr)
- Chrystèle Sanloup (chrystele.sanloup @ upmc.fr)

Terre vivante et environnement

  • 840 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 740 personnels d'appui à la recherche
  • 520 doctorants
  • 22 unités de recherche
  • 3 écoles doctorales