Camille Lutz

Camille Lutz

Pongiste et étudiante en informatique

Je souhaite prendre un maximum de plaisir si je suis qualifiée pour les JO, car je sais que c’est de cette façon que je joue mon meilleur tennis de table.


Jeune espoir du tennis de table français, Camille Lutz est aussi étudiante en deuxième année de licence d’informatique à Sorbonne Université. De sa préparation intensive pour les Jeux Olympiques de Paris aux rituels d'avant-compétition, en passant par les objets qui l'accompagnent en tournoi, Camille Lutz nous dévoile les coulisses de sa vie d’étudiante sportive de haut niveau.

Comment est née votre passion pour le tennis de table ? 
Camille Lutz :
Elle me vient de ma maman, qui en fait dans sa jeunesse à un niveau régional. Lorsqu'elle a décidé de reprendre ce sport, nous avons commencé à jouer ensemble. J’ai été attirée par le ping-pong dès mon enfance, car il m'aidait à canaliser mon énergie. Petite, j'étais très active !

Quelles études faites-vous actuellement ? 
C.L.
: Je suis en deuxième année de licence d'informatique. J'ai choisi cette filière après avoir suivi le portail MIPI et parmi les matières proposées – maths, informatique, physique, ingénierie -, c'est l'informatique qui a le plus captivé mon intérêt. J'aime particulièrement faire du code, de la programmation. Cela correspond bien à ma personnalité rationnelle et logique. 
Pour l’instant, je ne sais pas encore quel métier je souhaite faire. Mon objectif à court terme est de terminer ma licence. J’aimerais ensuite poursuivre vers un master.

Comment conciliez-vous vos études et le sport de haut niveau ? 
C.L. :
La majeure partie de mes journées est consacrée au tennis de table. Je m'entraîne de 9 h à 12 h, suivi d'une séance de renforcement musculaire. Ensuite, j'ai une pause de deux heures et demie, pendant laquelle je fais soit une sieste, soit je potasse mes cours. Et en milieu d’après-midi jusqu’en fin de journée, j'ai un autre entraînement. 
Je vais à la faculté une demi-journée par semaine. Actuellement, le sport de haut niveau tient une grande place dans ma vie. Toutefois, je fais en sorte de m’investir dans ma formation, et consacre du temps aux études le soir, après l'entraînement ou le week-end.

Comment Sorbonne Université vous accompagne dans ce projet ?
C.L. :
Sorbonne Université m’aide à aménager mon emploi du temps. Cette année, plutôt que de faire une année de césure, j'ai choisi de ne suivre qu'une seule matière. Grâce aux aménagements proposés par l’université, j’ai pu faire ma première année de licence sur deux ans. Ce dispositif spécial me permet de progresser dans mes études tout en s'adaptant à mes contraintes sportives. J’ai aussi la chance de pouvoir bénéficier d'un tutorat et de la bourse Passeport pour les JO de la Fondation Sorbonne Université, qui permet notamment de financer des tournois.

Que représentent les Jeux Olympiques de Paris pour vous ?
C.L. :
Les Jeux, c’est un rêve ! C'est une opportunité exceptionnelle de vivre ces JO à Paris, devant ma famille, mes amis et le public français. Cette expérience ne se présente qu’une seule fois dans une vie.

Comment vous y préparez-vous ?  
C.L. :
Ma préparation implique une performance constante tout au long de l'année pour monter en classement et pouvoir me qualifier. Concrètement, cela consiste en de nombreux matchs à jouer pour gagner des points, mais aussi de l'expérience. Grâce à l'INSEP, là où je m'entraîne, j’ai la chance de bénéficier de nombreuses ressources pour me préparer. 

Quels sont vos objectifs pour ces JO ?
C.L. :
Mon objectif principal est de me qualifier. Et si j'y parviens, je souhaite avant tout prendre un maximum de plaisir, car je sais que c’est de cette façon que je joue mon meilleur tennis de table.

Avez-vous un objet porte-bonheur que vous apportez lors des compétitions ? 
C.L. :
Je n'ai pas vraiment de porte-bonheur, mais j'emporte toujours mon propre oreiller lorsque je suis en tournoi. Et j’en fais beaucoup ! Récemment, deux jours après un match avec mon club, le TT de Saint-Quentin, j’ai pris l’avion pour la Chine et quelques jours après, je suis repartie pour un autre tournoi en Italie. Avec un calendrier chargé de matchs, j’aime me sentir comme à la maison pour dormir… et je déteste les oreillers des hôtels ! 

Avez-vous un rituel avant chaque compétition ?
C.L.
: Avant chaque compétition, je suis fidèle à mes routines habituelles. Je prépare ma raquette et je fais les mêmes exercices d'échauffement pour me sentir prête mentalement et physiquement.

Quel est votre souvenir le plus marquant lors d'une compétition ?
C.L. :
J'ai plusieurs souvenirs mémorables, notamment mes victoires dans des tournois juniors en France, le Top 10 européen, et les championnats de France. Mais, le meilleur reste à venir !
 

Palmarès notable

2023

  • Médaille d’or aux championnats du World Table Tennis (WTT) Feeder en double  
  • Médaille d'argent au WTT Contender en double 
  • Médaille d’or aux championnats de France en double 

2022

  • Médaille d’or aux championnats de France en double et en mixte

2021

  • Médaille d’or aux PRO A par équipe 
  • Médaille d’or aux Top 10 Européen

2020

  • Médaille de bronze aux championnats de France