Covid-19 / Sorbonne Université se mobilise pour ses étudiants : aides à la vie quotidienne, aides aux achats informatiques

Consultez la FAQ

Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

Une aide de 200€ est accessible aux étudiants ayant perdu un emploi/stage gratifié et justifiant d'une baisse de ressources due à la crise sanitaire,

elle concerne les étudiants en formation initiale (hors apprentis/alternants), boursiers ou non, sans condition de nationalité, toutes les informations sur le site etudiant.gouv.fr.

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4eu+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4eu+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


La crise du transport aérien

Par Raymond Woessner

Galilée à la plage

Par Arnaud Cassan

L'astronomie dans un transat

Suivez-nous sur

les réseaux sociaux

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

En ce moment à la Faculté des Lettres

Tout voir

Formations

Découvrez notre offre de formation

Lettres

La Faculté des Lettres de Sorbonne Université est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, des langues, des lettres, des sciences humaines et sociales.

 

 

Etudier à
la Faculté des Lettres

Les étudiantes et étudiants ont accès à 30 bibliothèques généralistes et spécialisées réparties sur les 12 sites et à un portail documentaire en ligne accessible 24 heures sur 24, regroupant plus de 1,5 million d’ouvrages. En outre la Faculté dispose d’espaces de coworking installés principalement dans plusieurs bibliothèques.

La vie associative

Découvrez nos 80 associations étudiantes !



Eloge du retard

Par Hélène L'Heuillet

Pourquoi les paysans vont sauver le monde

Par Sylvie Brunel

Graduate

25 000

Étudiants

1 200

Enseignants

720

Personnels

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Côme Demarigny

Étudiant entrepreneur au sein du dispositif PÉPITE de Sorbonne Université

Le projet ENDAVON Technologies est l’un des 26 projets sélectionnés au programme d'accélération PÉPITE Start'up de la Région Île-de-France.  

Nous nous sommes entretenus avec Côme Demarigny, co-porteur du projet et CEO, au sujet de son parcours académique afin de mieux comprendre l’utilité du produit qu’il souhaite lancer, les défis auxquels il a dû faire face et le chemin qu’il lui reste à parcourir.  

Quel a été votre parcours à Sorbonne Université ?

Côme Demarigny : D’abord étudiant en médecine, l’électronique a longtemps retenu mon attention. En cherchant ma voie, j’ai passé un entretien pour intégrer la licence d’électronique à la Faculté des Sciences et Ingénierie de Sorbonne Université.  J’ai absolument adoré ce changement de cursus. Afin de me lancer dans le domaine de la microarchitecture des processeurs, j’ai choisi d’intégrer le master informatique de Sorbonne Université. Je garde un excellent souvenir de ces années d’études, que je considère les plus enrichissantes de mon parcours académique. Au cours de ce master, j’ai également enrichi la vie associative de l'université en cofondant et dirigeant l’association Défis Sorbonne, destinée à l’accompagnement d’étudiants dans la création et gestion de projets complexes à grande ampleur (notamment des Hackathon et d’autres événements).

Pourriez-vous nous en dire plus sur le projet « Endavon » ?

C.D. : Les applications nécessitant de hautes-performances de calculs se démocratisent et les marchés concernés sont toujours plus nombreux (conduite autonome, domotique, santé, éducation, recherche, défense, etc.). Cependant, les temps importants de calcul deviennent limitants, et ralentissent la mise en place de nouveaux services, produits et innovations. Des entreprises établies tentent de répondre à ce besoin en reconvertissant leurs produits déjà disponibles, mais les résultats sont peu prometteurs. C’est justement dans ce cadre que nous nous positionnons. Notre travail se base sur des travaux de recherche publique en informatique, notamment issue de Sorbonne Université.

Endavon vise à augmenter la proposition de valeur des intégrateurs commercialisant des solutions matérielles pour, entre-autres, l’intelligence artificielle et le rendu graphique en temps-réel. Nous proposons un portfolio de processeurs sous forme de propriétés intellectuelles, adaptables, performants et sécurisés. Hugo Décharnes (CTO), Bryan Aggoun (CPO) et moi-même, Côme Demarigny (CEO), sommes les trois porteurs du projet.  

Quel a été le déclic pour lancer votre projet ?  

C.D. : L’idée du projet a commencé à germer au cours de mon stage de fin d’études. Lors de ce stage, j’ai rencontré mon associé, Hugo, ingénieur et un vrai autodidacte en micro-électronique et informatique. Nous avons échangé des idées et opportunités d’ouverture sur l'industrie et avons finalement décidé de lancer ce projet de startup. Cette association s’est élargie avec l’arrivée de Bryan, diplômé du master SESI de Sorbonne Université avec des compétences techniques multiples mais également des connaissances approfondies en gestion de projet et relation client.

L’environnement d’études et de travail à Sorbonne Université est propice aux collaborations tant académiques que professionnelles. J’étais très sensible aux aspects Business et entreprenariat, mais sans compétence réelle. J’ai candidaté au PÉPITE SU après avoir rencontré le comité organisateur lors d’un événement à destination des étudiants et jeunes entrepreneurs. Malgré mon hésitation première due à un engagement professionnel à temps plein et une disponibilité limitée, j’ai candidaté grâce aux conseils d’un ancien PÉPITE qui m’a encouragé à soumettre mon dossier. Le projet a été sélectionné avec un aménagement particulier sous forme de cours de soir.

Comment vous êtes-vous organisés ?

C.D. : Nous sommes tous les trois ingénieurs et nous travaillons à distance avec des disponibilités limitées. L’organisation était un peu compliquée au début, surtout en tenant compte de nos engagements et déplacements respectifs. Le temps avançant, je me suis rendu compte, en tant que CEO, qu’il fallait que l’équipe se consacre pleinement à Endavon. Soutenus par le Schoolab, nous avons intégré Station F dans le cadre du programme PÉPITE IDF, ce qui nous a aidé à accélérer davantage notre projet.

Dans quelle phase du cycle de vie de votre produit vous trouvez-vous ?

C.D. : Toute l'équipe travaille à affiner la technologie et à structurer le projet afin de créer un produit et une offre qui a de la valeur pour nos clients. Nous sommes actuellement en phase de création de la structure et recherche de fonds d’amorçages. Nous nous engageons sur deux ans de recherche et développement avant d’intégrer le marché. Cette étape ne conduit pas à un gain financier immédiat mais un investissement sur le moyen terme afin d’avoir une entreprise fonctionnelle et une technologie innovante.

Quelles sont les pistes d’amélioration possible que vous envisagez ? 

C.D. : Il y a beaucoup de collaborations que nous pourrons envisager dans le monde de la recherche. Nous échangeons avec plusieurs experts et laboratoires, notamment de Sorbonne Université, et avec des acteurs privés et publics. En nous basant sur les premiers retours d’expérience et les besoins du marché, nous dirigeons notre technologie dans le sens de ces points de douleurs. Le premier marché que nous visons est celui des Data Centers avec des élargissements possibles et progressifs pour intégrer d’autres secteurs (les voitures autonomes, la 5G, l’edge computing, l’IoT, etc.), avec des solutions tant matérielles que logicielles.

Qu’est-ce que vous a apporté l’entreprenariat étudiant ?

C.D. : L’accompagnement que nous avons eu lors des étapes projet était d’une grande importance et nous a permis d’aborder beaucoup de sujets (développement, organisation, suivi juridique, financement, etc.). L’environnement dans lequel nous faisons évoluer notre projet est très riche et nous sommes entourés de gens qui rencontrent des problématiques similaires : c’est un moyen de rester motivés et d’avancer ensemble tout en ayant des échanges constructifs avec les autres PÉPITE, des opportunités de collaborations avec des experts, une complémentarité des savoirs, sans oublier la construction d’un véritable réseau, le tout dans une ambiance bienveillante et conviviale.

Faire partie de l’expérience PÉPITE rassure généralement nos interlocuteurs, ce qui nous aide à nouer des partenariats et consolider les collaborations que nous tenons à maintenir ou élargir.

Avez-vous reçu d’autres aides ?

C.D. : Les atouts de Sorbonnes Université sont multiples. Nous sommes accompagnés et souvent mis en contact avec des investisseurs, comme le Fond d’investissement de Sorbonne Université. Il faut garder l'esprit d'initiative et d'entreprendre et faire preuve de patience. En entreprenariat, en général, le financement est le nerf de la guerre, vital à la survie du projet. 

Comment vous êtes-vous adaptés à la crise sanitaire ?

C.D. : En ce qui nous concerne, la crise sanitaire a été une opportunité. Nous avons pu avancer plus vite que dans des conditions normales. Cependant, nous sommes dans un cycle d’évolution qui est assez « long », et nous n’avions pas vraiment la capacité de contribuer aux efforts de recherche contre le COVID de manière substantielle.

Je vois par contre beaucoup d’autres entrepreneurs qui ont généré des idées novatrices et trouvé des solutions pour beaucoup de problèmes structurels. Cela permet de constater la puissance de l’entreprenariat en ces temps de crise.

Quels conseils pour les jeunes entrepreneurs ?

C.D. : Ce qui est vraiment important dans un projet entrepreneurial c’est l’équipe qui le porte. Faire avancer notre projet d’une manière efficace est une tâche qui nous motive. Le fait de travailler seul pose un problème d’efficacité quant à la conduite du projet et aux visions, compétences et savoirs complémentaires qui sont nécessaires à sa réalisation. Je pense qu’il est important de s’engager très tôt dans la vie associative au sein du campus universitaire. Les rencontres font naître des idées et c’est justement l’un des meilleurs moyens de s’aiguiller vers sa vraie vocation.  

Pour finir, je partage avec vous un conseil précieux d’un ami qui, voulant m’aider à surmonter ma peur de l’échec face à la prise de conscience soudaine de l’ampleur du projet entrepris, m’avait dit : « si ça te fait peur, n’est-ce justement pas la raison pour laquelle tu devrais y aller ? »