Covid-19 / Sorbonne Université se mobilise pour ses étudiants : aides à la vie quotidienne, aides aux achats informatiques

Consultez la FAQ

Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

Une aide de 200€ est accessible aux étudiants ayant perdu un emploi/stage gratifié et justifiant d'une baisse de ressources due à la crise sanitaire,

elle concerne les étudiants en formation initiale (hors apprentis/alternants), boursiers ou non, sans condition de nationalité, toutes les informations sur le site etudiant.gouv.fr.

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4eu+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4eu+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


La crise du transport aérien

Par Raymond Woessner

Galilée à la plage

Par Arnaud Cassan

L'astronomie dans un transat

Suivez-nous sur

les réseaux sociaux

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

En ce moment à la Faculté des Lettres

Tout voir

Formations

Découvrez notre offre de formation

Lettres

La Faculté des Lettres de Sorbonne Université est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, des langues, des lettres, des sciences humaines et sociales.

 

 

Etudier à
la Faculté des Lettres

Les étudiantes et étudiants ont accès à 30 bibliothèques généralistes et spécialisées réparties sur les 12 sites et à un portail documentaire en ligne accessible 24 heures sur 24, regroupant plus de 1,5 million d’ouvrages. En outre la Faculté dispose d’espaces de coworking installés principalement dans plusieurs bibliothèques.

La vie associative

Découvrez nos 80 associations étudiantes !



Eloge du retard

Par Hélène L'Heuillet

Pourquoi les paysans vont sauver le monde

Par Sylvie Brunel

Graduate

25 000

Étudiants

1 200

Enseignants

720

Personnels

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Gabriel et Jonas Guerche

Étudiant et Alumnus entrepreneurs au sein du dispositif PÉPITE de Sorbonne Université

Porté par deux frères, le projet 52 Hertz est l’un des 26 projets sélectionnés au programme d'accélération PÉPITE Start'up de la Région Île-de-France.  

Nous nous sommes entretenus avec Gabriel et Jonas, co-porteurs du projet, au sujet de leurs parcours académiques et leurs projets professionnels afin de mieux comprendre l’utilité du produit qu’ils souhaitent lancer, les défis auxquels ils ont dû faire face et le chemin qu’il leurs reste à parcourir.  

© Photo : Association Sportive de Sorbonne Université - Section Plongée sous-marine. 

Quel a été votre parcours à Sorbonne Université ? 

Gabriel Guerche : Je suis fraîchement diplômé de la licence de Physique de la Faculté des Sciences et Ingénierie de Sorbonne Université. Je prépare depuis Septembre 2019 le diplôme étudiant-entrepreneur au sein du PÉPITE SU (Pôle Étudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat). Notre projet a été sélectionné au PÉPITE Startup IDF. Nous sommes actuellement suivis par les professionnels du PÉPITE SU, une chargée d’affaires de la SATT Lutech et un consultant sénior en stratégie d’entreprise, en plus des collaborations fructueuses entre autres avec le Département du Master Sciences pour l’Ingénieur à la Faculté des Sciences et Ingénierie de Sorbonne Université. L’environnement de travail est très constructif et nous sommes ravis de faire partie de cette aventure.  

Jonas Guerche : J’ai intégré Sorbonne Université (anciennement UPMC) quelques années avant Gabriel. En validant ma licence de Physique fondamentale, j’ai décidé de suivre le master Management de l’Innovation. Je suis également diplômé des MINES ParisTech avec un Master Spécialisé Énergies Renouvelables (MS ENR), et c’est là où j’ai été suivi dans le cadre du PÉPITE PACA-Est. J’ai eu l’opportunité de valider un stage à la Direction de la Recherche et de l’Innovation (DR&I) de Sorbonne Université. En travaillant sur le réseau des Carnot et sur des thématiques en lien direct avec la recherche pour l’innovation des entreprises, je me suis rendu compte que la valorisation du triangle « études, recherche et industrie » revêt une importance capitale. Cette expérience m’a également permis de faire des rencontres qui allaient faciliter notre travail de jeunes entrepreneurs. 

Quel a été le déclic pour lancer ce projet?  

G.G : Notre passion commune pour la plongée sous-marine a fait que l’idée a germé lors d’une séance de plongée à Sorbonne Université. Nous étions tous les deux assez impliqués dans les associations étudiantes et notamment sportives. Nous avons eu cette idée lors d’une séance organisée par la section de plongée sous-marine de l’Association Sportive (AS) : l’idée consiste à construire un dispositif qui nous permettrait de communiquer entre nous sous l’eau. Le but de notre produit est de construire un talkie-walkie sous-marin pour les amateurs et professionnels de la plongée. Un tel appareil offrirait des opportunités d’amélioration de notre mode actuel de plongée. Il permettrait par exemple aux clubs de proposer des nouvelles offres telles que des randonnées aquatiques commentées et améliorerait la sécurité des palanquées et les possibilités de formation. Nous essayons de faire un appareil qui offre un son clair et intelligible, s’adapte entièrement à l’équipement existant, garde un prix abordable et soit innovant et écoresponsable. 

52 Hertz, ou le mystère entourant l’histoire de la baleine solitaire. Pourquoi ce choix de nom pour votre projet ?  

J.G : 52 Hertz est le nom que nous donnons à notre entreprise. La communication en générale et en milieu marin en particulier est très importante à nos yeux. En tout cas elle l’est pour la 52 Hertz, la baleine la plus solitaire au monde qui chante trop aigu pour être entendu par ses congénères. Faute d’avoir ces mécanismes anatomiques et physiologiques des cétacés, nous concevons ce produit pour faire en sorte que la solitude sous-marine soit atténuée pour les plongeurs. Je pense que ce besoin constant que nous avons ressenti nous-même était une incitation à créer ce talkie-walkie sous-marin.

Dans quelle phase du cycle de vie de votre produit vous trouvez-vous ?

J.G : Á ce jour, nous avons développé deux prototypes. Nous nous sommes concentrés sur trois aspects importants :  le prototypage de l’embout connecté, son impression en 3D et la transmission du signal. En ce qui concerne l’embout, que nous mettrons dans la bouche et qui nous permettra d’entendre le son, nous le construisons nous-même en utilisant la technologie des  imprimantes 3D. Nous avons également reçu beaucoup d’aide d'étudiants et de chercheurs membres de la section de plongée de l’Association Sportive, qui nous ont apporté leur soutien dans le travail logiciel et l’impression 3D. 

J.G : Á ce stade, nous nous penchons sur des questions administratives et nous travaillons sur l’amélioration du prototype. En ce qui concerne l’organisation générale, Gabriel est un peu plus sur le terrain, en charge des questions techniques et pratiques (le lien avec les PÉPITE, les différents collaborateurs, l’aspect marketing, etc.).  De mon côté, j’assume le back-office : gestion, organisation, identification des interlocuteurs privilégiés, etc. Je mène ce projet en parallèle avec mon emploi à temps plein dans le secteur des énergies renouvelables.

Quelles sont les pistes d’amélioration du produit que vous envisagez ?

G.G. : Nous avons beaucoup d’idées. Notre produit se veut écoresponsable, nous voulons que le boitier soit en plastique marin recyclé. Nous souhaitons aussi que notre entreprise participe d’une façon ou d’une autre à l’amélioration de la qualité de l’eau de mer. 

J.G. : En tant que plongeur, cette question est très importante à nos yeux. Les thématiques du réchauffement climatique et de la préservation des océans sont des thématiques majeures pour notre génération. Nous ferons de notre mieux pour que cet appareil et l’entreprise que nous lançons soient créés avec cette vision de la protection du milieu marin et de sa conservation.  

Qu’est-ce que vous a apporté l’entrepreneuriat étudiant ? 

G.G : Notre projet est à l’interface entre plusieurs domaines de connaissance. Une licence de physique est utile pour concevoir et comprendre le mode de fonctionnement d’un tel produit, mais il faut pouvoir accéder à d’autres savoirs. L’accompagnement proposé par le dispositif PÉPITE concerne les aspects marketing et juridique que je vais pouvoir appliquer directement à notre projet.  
Par ailleurs, le networking et les échanges avec des experts et des professionnels nous ont aidés à comprendre les différents points de vue et à essayer de les intégrer dans la conception de ce produit qui se veut être utile à toute personne pratiquant la plongée sous-marine.  

J.G. : Nous menons ce projet avec des âges un peu différents et donc les besoins et orientations diffèrent.  Quand j’ai commencé ce projet, j’avais déjà mon master de management de l’innovation en poche. Ce qui était vraiment bénéfique pour moi était l’accompagnement d’une chargée de projet qui m’aidait à m’organiser pour faire avancer ce travail.  
Je me permets également d’ajouter que le défi qui peut se poser aux jeunes entrepreneurs et aux porteurs d’innovation est lié à la partie business development et marketing ; je souligne l’importance de la mise en réseau et l’esprit d’initiative. C’est toujours important de consulter des experts et d’être source de proposition, collaboration et réseautage. Être accompagnés par PÉPITE rassure aussi nos interlocuteurs, c’est un facilitateur. 

En pleine crise sanitaire, vous avez certainement adapté votre activité entrepreneuriale. De quelle manière ?

G.G. : Jai commencé le programme Startup PÉPITE IDF à distance. Le PÉPITE SU et le Schoolab ont mis à notre disposition tous les cours en ligne. Ça sest globalement très bien passé. Nous avons eu des rendez-vous et un suivi continu et réactif sur beaucoup de points notamment la stratégie commerciale parmi dautres sujets.

J.G. : Tout s’est fait à distance, y compris les derniers échanges avec nos collaborateurs. Les PÉPITE et Schoolab disposent d’outils numériques performants et agiles. Nous avons eu de la chance par contre en passant un mois de confinement ensemble car mes sites de constructions ont fermé et je pouvais continuer mon travail à distance. Nous étions deux et avions tout le matériel de prototypage, ce qui nous a permis de bien avancer en dehors de mes heures de travail.

Vous avez certainement des endroits préférés de plongée. Pourriez-vous nous dévoiler votre liste des plus beaux endroits que vous recommandez? 

G.G. : Nous avons commencé à plonger ensemble grâce à l’AS de Sorbonne Université. Nous avions la possibilité de plonger à Banyuls-sur-mer, un des campus de l’Université et un lieu privilégié pour l’étude de la biologie marine et de l’océanographie. Nous plongeons souvent là-bas et nous sommes constamment en contact avec des chercheurs et les membres de la section de plongée de l’AS. C’était justement avec eux que nous avons partagé en premier notre idée de projet. 

J.G. : C’est vrai que Sorbonne Université a une chance incroyable d’avoir des Observatoire Océanologiques à Roscoff, Banuyls et Villefranche (Banuyls fait partie des plus beaux sites de plongée dans des réserves naturelles avec des mérous énormes et une faune et une flore incroyables). Nous plongeons également de temps en temps à Carantec, près de Roscoff, en Bretagne où il fait un peu plus froid mais ça a son charme aussi. J’ai plongé également en Nouvelle Calédonie et au Brésil (nous sommes franco-brésiliens et nous plongeons souvent à Ilha Gande, là où il y a énormément de tortues marines). Ce sont pour moi des vrais paradis zoologiques, et l’expérience de plongée dans ses eaux est transformatrice. 

FILM 52 HERTZ