Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4EU+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4EU+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


Les défis numériques du cinéma français

Par Pauline Escande-Gauquié

Renouveau ou mort programmée ?

Littérature et arts visuels à la Renaissance

Par Adeline Desbois-Ientile, Luisa Capodieci, Paul-Victor Desarbres, Adeline Lionetto

À la Une

Fermeture d'été : du 24 juillet au 22 août inclus, tous les sites et campus de la faculté sont inaccessibles. L'ensemble des services est fermé.

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Résonances oasiennes

Par Marc Breviglieri, Noha Gamal Said et David Goeury

Approches sensibles de l'urbain au Sahara

Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle

Par Elisabeth Yota

Art, identité, pouvoir

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

M2 - Parcours Génétique et Épigénétique

 La génétique étudie la structure, l’expression, le maintien et la transmission des gènes et des génomes. C’est une discipline transversale et multi-échelle qui peut s’appliquer à l’étude de n’importe quel mécanisme en biologie (évolution, développement, fonctionnement du système immunitaire, du système nerveux, des écosystèmes, etc…), de la cellule et la molécule uniques jusqu’aux écosystèmes, en passant par les organismes et les populations. En complémentarité avec les approches moléculaires, cellulaires et immunitaires, la génétique contribue également pour une part importante à l’étude des maladies complexes et, en particulier, à la cancérologie. 

La génétique a connu ces 15 dernières années une série de bouleversements techniques et théoriques. L’objectif des enseignements du parcours vise à former de jeunes généticiens au fait de ces développements récents et aptes à relever les défis technologiques, conceptuels et sociétaux que posent actuellement cette évolution rapide de la discipline.

M2 - Parcours Génétique et Épigénétique

Organisation

À l’issue d’un entretien au cours duquel l’étudiant expose son projet professionnel à l’équipe pédagogique du parcours, trois thématiques sont lui proposées :

  1. Bases Moléculaires de l’oncogenèse (BMO)
  2. Biochimie et Génétique de l’ARN (BGA)
  3. Génome, Epigénétique et Génétique Humaine (GEpiGeH)

Ces thématiques permettront aux étudiants, au travers d’enseignements pratiques et théoriques, de se familiariser avec des techniques comme le séquençage à très haut-débit, les puces à ADN, l’imagerie de molécules uniques ou la transgénèse sur modèles animaux, ainsi qu’avec des aspects plus conceptuels comme l’importance des régulations épigénétiques dans l’expression des caractères et le maintien des génomes, l’incroyable diversité des ARN non codants, la grande variété des mécanismes mis en jeu au cours de l’oncogenèse, les multiples facteurs qui influencent la structure et l’évolution des polymorphismes moléculaires au sein des populations, ou encore les leçons de l’analyse de la diversité génétique des populations humaines et des flores microbiennes. La réalisation d’un stage long dans un laboratoire de recherche ou dans une entreprise permettra aux étudiants de parfaire leur formation pratique et théorique, tout en mettant un pied dans ce qui sera pour beaucoup d’entre eux leur futur environnement professionnel.

Bases Moléculaires de l’oncogenèse (BMO) (en partenariat avec la thématique du parcours "Biologie Cellulaire, Développement & Cellules Souches"), qui aborde tous les aspects de la biologie et de la génétique des tumeurs.

Mots clés : Cancer ; Instabilité Génétique ; Recombinaison, Réplication et Réparation de l’ADN ; Modèles murins ; Signalisation cellulaire ; Développement ; Cellules souches, Régulations épigénétiques.


Présentation générale de la thématique 

La thématique "Bases moléculaires de l’oncogenèse", commune aux parcours "Biologie cellulaire, Biologie du développement & Biologie des cellules souches" et "Génétique", permet aux étudiants d’acquérir les notions essentielles pour comprendre les processus biologiques assurant notamment le contrôle du cycle cellulaire et le maintien de l’intégrité du génome, et comment ces processus sont altérés lors de l’initiation ou la progression tumorale. Selon l’UE de spécialisation choisie, ces aspects sont étudiés à l’échelle de la cellule ou de l’organisme entier. En alliant séminaires et travaux pratiques, les UEs de spécialisation, délivrées en partenariat avec l’Institut Pasteur et l’Institut Curie, intègrent les notions et techniques les plus récentes de la biologie, telles que (selon l’UE choisie) : 1) le peignage moléculaire pour comprendre les mécanismes d’instabilité génétique et l’immuno-précipitation de la chromatine pour analyser les relations fonctionnelles entre lésions de l’ADN et remodelage de la chromatine ; 2) le ciblage de mutations conditionnelles dans le génome de souris pour contrôler l’activation d’oncogènes ou l’inactivation de suppresseurs de tumeurs, ou encore la reprogrammation de fibroblastes en cellules souches, dont les propriétés sont voisines de celles des cellules cancéreuses ; 3) la reconstitution in vitro de fonctions cellulaires, et la visualisation des constituants cellulaires par les méthodes les plus récentes de microscopie confocale et d’imagerie dynamique, pour étudier l’organisation fonctionnelle de la cellule.

La thématique intègre 2 UEs de spécialisation qui, dans leur diversité, permettent d’aborder tous les aspects de la biologie et de la génétique des tumeurs:

Le Cours de Génétique et Epigénétique Moléculaires (MU5BM824) a pour objectif d’approfondir les aspects techniques et conceptuels de la recherche en génétique et en épigénétique, notamment dans le cadre de l’oncogenèse. Il vise à analyser les mécanismes régulant l’expression et la stabilité des génomes des cellules eucaryotes, ainsi que ceux qui contrôlent la progression dans le cycle cellulaire.

Le Cours de Génétique de la Souris (MU5BM813) s’adresse aux étudiants souhaitant acquérir une formation complète à l’utilisation de cet animal comme système modèle des pathologies humaines, notamment le cancer. Il s’adresse également aux étudiants intéressés par la biologie des cellules souches (cellules ES, IPS, …) ou la biologie du développement - à ce titre, il peut être suivi par les étudiants des thématiques « Biologie des cellules souches » et «Biologie du développement » du parcours Biologie Cellulaire "Biologie cellulaire, Biologie du développement & Biologie des cellules souches".


Organisation pédagogique

Les étudiants choisiront l’un des deux cours de spécialisation décrits ci-dessus et délivrés en partenariat avec l’Institut Pasteur. Ces UE associent également l’UE projet et comptent pour 18 ECTS.
Ils suivent également l’UE d’analyse scientifique (6 ECTS) de leur parcours de rattachement.
Ils devront compléter leur formation en choisissant 6 ECTS d’UE(s) d’ouverture prise parmi l’offre de formation de Sorbonne Université ou d’autres universités et dont le choix sera à discuter avec l’équipe pédagogique. Les modules d’ouverture conseillés dans le cadre de la thématique BMO sont les cours de l’institut Curie “Génome non-codant” (MU5BM429) (6 ECTS), “Epigénétique, chromatine et organisation du noyau” (MU5BM460) (6 ECTS)  et  « Biologie cellulaire et cancer » (MU5BM222) (3 ECTS) et les cours Sorbonne Université “Microenvironnement immunitaire, apoptose et cancer” (MU5BM577) (3 ECTS)  et « Prolifération et mort cellulaire » (MU5BM285) (3 ECTS).

Enfin, ils devront trouver avant fin Septembre un stage dans un laboratoire de recherche (30 ECTS). Le choix du laboratoire et du thème de stage s'effectue en concertation avec l'équipe pédagogique. La liste des équipes d'accueil et les propositions de stage peuvent être consultées sur le site internet du master BMC (accès restreint, nous consulter) et au secrétariat auprès de Carine Joseph. L’étudiant peut éventuellement effectuer son stage dans un laboratoire ne figurant pas dans cette liste sous réserve de l'accord de l'équipe pédagogique. Le stage s'étale sur toute la durée de l'année universitaire à l'exception des périodes occupées par les UE précédemment décrites. Il est validé par un rapport écrit et une soutenance qui se tient fin Juin, pour permettre aux étudiants qui le souhaitent de présenter les concours des écoles doctorales début Juillet.


Contacts

Secrétariat pédagogique

Carine JOSEPH : sciences-master-bmc-pedago1 (at) sorbonne-universite.fr

Responsable pédagogique

Pr. Franck Toledo : franck.toledo (at) curie.fr

 

Biochimie et Génétique de l’ARN (BGA)

(en partenariat avec la thématique du parcours "Biochimie et Biologie moléculaire"), qui traite du métabolisme et des nombreux rôles des différents types d’ARN connus.

Mots clés : Mondes ARN ; Expression des gènes ; ARN régulateurs ; ARN interférence ; Ribozymes ; ARNomique ; Nouvelles méthodologies de l'ARN et modélisations ; Interactions ARN/ADN/protéines ; Evolution moléculaire de l'ARN ; Applications thérapeutiques et médicales.

Thématique partagée entre les parcours "Biochimie & Biologie moléculaire" et "Génétique et épigénétique" 


Objectifs de la formation

L’objectif de cette thématique est de former des scientifiques maîtrisant les concepts et outils nécessaires aux développements récents concernant les ARN, molécules centrales du métabolisme cellulaire. En particulier, seront développées les méthodes d’étude et de réflexion concernant les recherches les plus actuelles, à l’interface de la physique/physico-chimie/chimie, dans les domaines complémentaires de la biochimie (enzymologie, structure, biologie moléculaire des ARN), et de la génétique abordant les multiples fonctions des ARN (petits et longs ARN codants ou non codants…….) impliqués dans le contrôle de l’expression des gènes et les processus épigénétiques, et liés aux nombreuses applications thérapeutiques et médicales.


Effectif

12 à 20 étudiants


Organisation pédagogique

L’UE de spécialisation "Biochimie & Génétique de l’ARN" (MU5BM823, 12 ECTS) est constituée d’un tronc commun (60 h) suivi par tous les étudiants de la thématique. A l’issue de ce tronc commun, les étudiants inscrits dans le parcours "Biochimie & Biologie moléculaire" suivent l’option "Biochimie & Biologie moléculaire de l’ARN" (60 h), tandis que les étudiants inscrits dans le parcours "Génétique et épigénétique" suivent le cours Pasteur "Rôles multiples de l’ARN : ARNomique" (60 h).
L’UE projet (MU5BM091, 6 ECTS) consistera à présenter une thématique scientifique supportée par l’analyse d’articles de synthèse et expérimentaux proposés par les conférenciers et/ou enseignants intervenant dans les cours et conférences.
Les étudiants suivent également une UE d’analyse scientifique (MU5BM051, 6 ECTS) qui consiste en la présentation de leur projet de stage devant un jury mixte composé de biochimistes et de généticiens.
Les étudiants devront compléter leur formation en choisissant une UE d’ouverture parmi celles proposées par Sorbonne Université ou par d’autres établissements. Le choix de cette UE est libre mais des conseils pourront être donnés par l’équipe pédagogique aux étudiants qui le souhaitent. A noter que le cours Pasteur "Rôles multiples de l’ARN : ARNomique (MU5BM817, 6 ECTS) peut être pris en UE d’ouverture par les étudiants inscrits dans la spécialité "Biochimie & Biologie moléculaire".
Enfin, les étudiants devront trouver avant la fin du mois de septembre un stage dans un laboratoire de recherche (MU5BM099, 30 ECTS). Le choix du laboratoire et du thème de stage s'effectue en concertation avec l'équipe pédagogique. La liste des équipes d'accueil et les propositions de stage peuvent être consultées sur le site internet de la mention "Biologie moléculaire et cellulaire" (accès restreint, nous consulter). L’étudiant peut éventuellement effectuer son stage dans un laboratoire ne figurant pas dans cette liste sous réserve de l'accord de l'équipe pédagogique. Le stage, d'une durée maximale de six mois, se déroule sur toute la durée de l'année universitaire à l'exception des périodes occupées par les UE précédemment décrites. Il est validé par un rapport écrit et une soutenance qui se tient à la fin du mois de juin devant un jury commun aux deux spécialités, cet échéancier permettant aux étudiants qui le souhaitent de se présenter aux concours des écoles doctorales au début du mois de juillet.


Contacts

Responsables pédagogiques

  • Pr. Yannick ANDEOL : yannick.andeol (at) sorbonne-universite.fr
  • Dr. Hubert Becker : hubert.becker (at) sorbonne-universite.fr

Secrétariat pédagogique

Carine JOSEPH: sciences-master-bmc-pedago1 (at) sorbonne-universite.fr / Téléphone : 01 44 27 35 35

 

 

M2 - Génétique, Epigénétique & Génétique humaine

La thématique "Génome, Epigénétique et Génétique Humaine (GEpiGeH)" forme à l’analyse des génomes et des modifications épigénétiques, dans une perspective fondamentale ou appliquée.

Mots clés : Génomique, épigénétique, séquençage à haut débit, ressources génétiques, polymorphismes moléculaires, évolution des génomes, génétique évolutive, génomique des populations, génétique des caractères multifactoriels.


Présentation générale de la thématique 

En une dizaine d’années, l’apparition de nouvelles techniques des puces à ADN au séquençage à haut débit et la découverte de concepts novateurs comme les ARN non codants ou les régulations épigénétiques ont largement révolutionnés la Génétique. La Génomique, qui étudie la composition et l'expression d'un génome, s'est ainsi largement développée. Elle est présente aujourd'hui dans tous les domaines des Sciences de la Vie et son importance est grandissante, notamment dans la compréhension des pathologies humaines. Il s'agit pourtant d'une science complexe qui se développe dans de nombreuses directions comme l'épigénomique qui étudie l'influence sur l'expression d'un génome des modifications environnementales, la génomique structurale, fonctionnelle, comparative, la métagénomique, et permettant également d'appréhender des questions d'évolution. Cette discipline nécessite une formation spécifique pour ceux qui souhaitent être capable d'en comprendre les développements rapides et les mettre en œuvre dans leur vie professionnelle.


Organisation pédagogique

Cette unité d'enseignement a pour but d'initier les étudiants aux concepts fondamentaux, aux outils, aux principales réalisations et aux perspectives de la génomique et de l’épigénomique. L’enseignement est accessible à travers trois options qui sont organisées autour d’éléments communs : des cours et conférences données par des spécialistes de leur domaine ; une partie pratique de biologie moléculaire à la paillasse autour des approches à haut débit et/ou de l’analyse des données produites sur ordinateurs. Le but de cet enseignement est de rendre les étudiants autonomes dans les différents aspects de l’analyse génomique en général utiles pour les recherches dans ce domaine aussi bien que dans de très nombreuses applications des sciences biologiques modernes.

Selon l’option choisie l’organisation sera différente mais certains principes sont communs à l'ensemble de l’Unité d’Enseignement. Les cours et les travaux pratiques sont mis en place par une équipe pédagogique restreinte qui suit les étudiants tout au long de leur enseignement. L’encadrement est important et fait par des spécialistes du domaine étudié. Les ressources mises à disposition (centre d’enseignement de l’institut Pasteur, salles de l’École normale supérieure ou infrastructure informatique de Sorbonne Université) sont en nombre suffisant pour permettre à chacun de travailler de manière individuelle.
Enfin l’évaluation est effectuée sur un mode le plus proche possible des exercices qui seront proposés et des compétences demandées dans un environnement professionnel (projet, présentations orales…).


Thèmes abordés au cours de l'UE de spécialisation 

La thématique se décline selon les options suivantes :

  • L’option « Analyse des Génomes » repose sur le cours Pasteur du même nom (MU5BM421). L’enseignement est organisé autour d’une partie théorique constituée de conférences données par des spécialistes, de travaux pratiques à la paillasse autour des approches à haut débit et une partie de formation à l’analyse des données sur ordinateurs.
  • L’option « Génétique humaine » repose sur le cours Pasteur de génomique humaine et épidémiologie génétique (MU5BM461) et sur une sélection de cours de l’École normale supérieure portant sur les applications de l’analyse à haut débit dans le domaine médical.
  • L’option « Génétique évolutive » se compose d’un choix de cours à Sorbonne Université et à l’Ecole normale supérieure portant sur l’évolution des génomes et la génétique des populations, de la conservation et de la biodiversité.
  • L’option « Bioanalyse » propose une formation en bioinformatique basée sur les unités d’enseignements MU5BM011, MU5BM012, MU5BM013 et MU5BM014.
  • Les étudiants complètent leur formation en suivant une UE d’analyse scientifique commune aux quatre options, une UE de projet scientifique et en choisissant une UE d’ouverture parmi les UE de 3 ou 6 ECTS proposées par Sorbonne Université, l’Institut Curie, l’École normale supérieure ou l’Institut Pasteur (par exemple : MU5BM461, MU5BM429, MU5BM460, MU5BM096). Enfin, ils devront effectuer un stage long dans un laboratoire de recherche ou une entreprise (30 ECTS).

Prérequis

Les candidats doivent avoir de bonnes connaissances en génétique, biologie moléculaire et biochimie du niveau de la fin de première année de Master. Aucun prérequis n’est demandé dans le domaine informatique en ce qui concerne les deux premières options. Les méthodes de bio-informatique nécessaires à l’analyse des données seront enseignées pendant le cours. Pour l’option « bioanalyse » avoir des notions de programmation est nécessaire.


Contacts         

Secrétariat pédagogique

Carine Joseph :  sciences-master-bmc-pedago1@sorbonne-universite.fr

Responsables pédagogiques

  • Laure Teysset (MCU/SU): laure.teysset (at) sorbonne-universite.fr
  • Stéphane Le Crom, (Pr./SU): stephane.le_crom (at) sorbonne-universite.fr

Le projet pédagogique de chaque étudiant est élaboré en concertation avec l’équipe enseignante de la thématique choisie et du parcours.

Ce projet comprend 12 ECTS d’UE de spécialisation (déterminés par de la thématique suivie) ; 6 ECTS d’UE projet (en général intégré à l’UE de spécialisation et consistant en la création et la présentation d’un projet de recherche fictif) ; 6 ECTS d’UE d’ouverture pouvant être pris dans n’importe quel parcours ou mention de Sorbonne Université ou d’autres établissements ; et 6 ECTS d’analyse scientifique. Le second semestre est consacré à un stage de recherche (30 ECTS) dans un laboratoire ou une entreprise, en France ou à l’étranger. La soutenance de stage et l’UE d’analyse scientifique sont validées par un jury commun aux trois thématiques.

Au niveau M1, de nombreuses UE sont proposées par le parcours génétique, souvent en partenariat avec un ou plusieurs autres parcours. Le choix des UE dépend du projet de chaque étudiant et se discute lors des journées d’orientation pédagogique qui suivent la rentrée du M1.

Débouchés

À l’issue de leur formation, les étudiants peuvent s’orienter vers la recherche fondamentale ou appliquée, dans des organismes publics ou des entreprises privées. Ceci peut se faire soit par la préparation d’une thèse de doctorat (50 à 80% des étudiants du parcours, suivant les années), soit directement après le master, par l’obtention d’un contrat d’ingénieur d’études, ou équivalent. Certains étudiants choisissent également de reprendre des études, soit dans la continuité de leur projet professionnel initial (médecins, ingénieurs, gendarmes,…), soit pour acquérir une double compétence (bioinformatique, marketing, management, valorisation, journalisme,…).

La liste (non exhaustive) des postes occupés actuellement par des anciens étudiants du parcours comprend : enseignants-chercheurs et chercheurs d’organismes de recherche publics (universités françaises et étrangères, CNRS, CEA, INSERM, INRA,…) ou de droit privé (Institut Pasteur, entreprises de R et D), ingénieurs d’études, chargés d’affaires pour des collectivités territoriales, chargés d’information médicale en industrie pharmaceutique, évaluateurs conformité en agences de veille sanitaire, technico-commerciaux en biotechnologies, attachés de recherche clinique, enseignants du secondaire…

Devenir des étudiants du parcours
Diplômés des thématiques « recherche » de 2009 à 2013

(soit 151 étudiants au total),
d’après les informations disponibles au 25/03/2015

Publics visés et admission

Les promotions de M2 sont d’environ 40 étudiants par an répartis sur les trois thématiques. Le parcours est ouvert aux étudiants issus des filières scientifiques (master 1 ou équivalent) et médicales (médecine, pharmacie) des universités françaises ou étrangères, ainsi qu’aux élèves issus des écoles d’ingénieurs. Les thématiques du parcours peuvent également être suivies dans le cadre de la formation permanente, étant entendu qu’il s’agit d’une formation à plein temps sur l’année.

L’admission se fait par le dépôt d’un dossier sur le site de candidature et inscription, qui est ouvert de mi-Avril à mi-Juin. Les étudiants dont le dossier est pré-sélectionné sont ensuite convoqués fin Juin pour un entretien avec l’équipe pédagogique.

Compétences

Compétences disciplinaires

  • Avoir une connaissance approfondie de la biologie en général et des connaissances spécialisées dans certains domaines disciplinaires liés à la génétique
  • Avoir une connaissance des grands principes de la génétique moderne ainsi que des développements technologiques récents
  • Maîtriser les techniques de base et les appareillages utilisés en biochimie, génétique moléculaire, génétique cellulaire, biologie cellulaire ou analyse statistique et bioinformatique de données de séquences
  • Savoir appliquer ces techniques et ces méthodes à différentes questions en biologie.

Compétences transversales 

  • Veille technologique : Savoir gérer des ressources bibliographiques (bases de données, journaux scientifiques en ligne) ; maîtriser la littérature scientifique liée à son domaine professionnel et être capable d’en faire une synthèse.
  • Expertise: Savoir faire une analyse critique de résultats scientifiques (les siens et ceux des autres). Savoir apprécier la qualité et la pertinence d’un travail ou d’une démarche scientifique.
  • Conseil : Savoir utiliser ses connaissances et faire preuve de créativité pour poser puis résoudre un problème scientifique par le biais d’une démarche expérimentale.
  • Insertion/évolution dans l’environnement professionnel : Avoir une capacité d’apprentissage et d’adaptation. Savoir organiser son travail et travailler en équipe. Savoir communiquer ses résultats (exposé oral ou sur poster, rédaction de rapports écrits) et défendre un projet devant des contradicteurs. Maîtriser l’anglais scientifique.

Contacts

Responsable pédagogique

Dr. Laure Teysset

Secrétariat pédagogique

Carine Joseph